Ordre international des Palmes Académiques (OIPA/CAMES)

Présentation

L’Ordre international des palmes académiques du CAMES (OIPA/CAMES) » créé en 2002 à Abidjan, a été installé en avril 2003 à Kigali (Rwanda). L’OIPA/CAMES a été fondé pour témoigner la reconnaissance de l’Institution aux acteurs qui ont contribué à son rayonnement en particulier et au progrès des systèmes africains d’éducation et de formation, en général.

Il s’agit aussi d’un instrument d’incitation, à se lancer dans cette œuvre de construction de l’enseignement supérieur et de la recherche. Plusieurs personnalités, des techniciens de l’enseignement supérieur et de la recherche, ont été décorés dont 14 Chefs d’État, un Premier Ministre, 23 Ministres en charge de l’enseignement supérieur, ainsi que le Gouverneur de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO).

Organisation et fonctionnement de l’OIPA

  • Le Président du Conseil des Ministres du CAMES est Grand Maître de l’Ordre pour la durée de son mandat.
  • Le secrétaire Général du CAMES est Grand Chancelier de l’Ordre pour la durée de son mandat.
  • L’Ordre International des Palmes Académiques du CAMES comprend respectivement sur les plans protocolaires et de préséance, des grades et des dignités.
  • Les grades sont dans l’ordre : Chevalier, Officier, Commandeur.
  • Les dignités sont, dans l’ordre : Grand Officier, Grand-Croix.
  • Les ressortissants africains ou étrangers sont également reçus dans l’ordre.
  • Les promus à titre posthume sont admis mais non reçus dans l’Ordre.

Admission et avancement dans l’Ordre

Pour être admis dans l’ordre International, il faut :

  • avoir exercé pendant quinze ans au moins des activités, publiques ou privées, civiles ou militaires, ayant comporté, directement ou indirectement, des actes distinctifs ou des services signalés pour la promotion de l’Enseignement Supérieur, de la recherche ou plus généralement de l’éducation et de la formation en Afrique ;
  • Etre âgé de trente-cinq ans au moins au moment de son admission.

Cette règle ne s’applique ni au président du Conseil des Ministres, Grand Maître de l’Ordre, ni au Secrétaire Général du CAMES, Grand Chancelier de l’Ordre, devenant par leur élection tous deux Grands Croix de l’Ordre, dignité qu’ils conservent après la cessation de leurs fonctions.

Nul ne peut être directement admis à un grade supérieur à celui de chevalier si ce n’est par délibération exceptionnelle du Conseil des Ministres.