PRED 2019 : le processus d’accréditation des diplômes par le CAMES

Le PRED est un dispositif d’accréditation des formations diplômantes adossé au programme assurance qualité du CAMES (PAQ-CAMES). Il utilise les référentiels du CAMES pour évaluer la qualité de la gouvernance institutionnelle, pédagogique, et de recherche des établissements qui sollicitent la reconnaissance et l’équivalence de leurs diplômes.

La reconnaissance mutuelle des diplômes délivrés par les institutions d’enseignement supérieur des États membres se fonde sur la convention de Lomé et l’accord de 2009 portant organisation et fonctionnement du programme reconnaissance et équivalence des diplômes. Ces deux instruments sont en phase avec la convention d’Addis-Abeba de 2014 sur la reconnaissance des études et des certificats, diplômes, grades et autres titres de l’enseignement supérieur dans les États d’Afrique.

L’évaluation par le CAMES des offres de formation s’inscrit dans une approche d’accompagnement et d’amélioration continue de la qualité.

De manière concrète, le processus d’accréditation prévoit les étapes ci-après :

  • la manifestation d’intérêt matérialisée par le renseignement d’une fiche de candidature à envoyer au Secrétariat général du CAMES ;
  • l’organisation par le CAMES d’une session d’appropriation des référentiels à l’attention des institutions d’enseignement supérieur et de recherche (IESR), en guise d’accompagnement à l’auto-évaluation ;
  • l’auto-évaluation réalisée à l’aide des référentiels d’évaluation institutionnelle et des offres de formation du CAMES par les IESR candidates ;
  • le dépôt des rapports d’auto-évaluation accompagnés d’éléments de preuve pour chaque offre de formation ; ce dépôt se fait sous trois (03) formes :

– en ligne sur la plateforme d’inscription au PRED (https://pred.cames.online ) ;

– physique (rapports auto-évaluation et en annexe les éléments de preuve)

– sur clé USB (la version numérique du dossier physique)

  • l’évaluation externe par des experts disciplinaires du CAMES, dont deux (2) académiques et un (1) professionnel, le cas échéant, lors de missions de visite sur site ;
  • la tenue d’une session d’accréditation (Colloque) au cours de laquelle trois commissions spécialisées examinent les demandes des institutions sur la base des rapports d’évaluation interne et externe en vue d’émettre des avis motivés qui tiennent lieu de résultats provisoires ; ces résultats sont susceptibles de recours auprès du CAMES ;
  • l’adoption des décisions d’accréditation par les instances scientifique (Comité consultatif général, CCG) et politique (Conseil des ministres) du CAMES et leur annexion à la convention générale de reconnaissance et d’équivalence des diplômes ;
  • la diffusion des résultats auprès des institutions candidates et les pays membres.

Le calendrier prévisionnel du programme s’établit ainsi qu’il suit :

Renouvellement de l’accréditation

L’accord du PRED adopté, par la session ministérielle du CAMES en 2009, limite la durée de l’accréditation à cinq (5) ans. A la fin de la durée légale, toute accréditation accordée par le CAMES doit faire l’objet d’une demande de renouvellement. La mise en œuvre du processus de renouvellement a été matérialisée par un arrêté du Secrétaire Général du CAMES pris en 2014.

Quelles innovations majeures ?

  • depuis la session 2018, le CAMES procède dorénavant à un traitement 100 % numérique des dossiers durant les travaux du colloque. En effet, les dossiers, déposés par les institutions sur la plateforme dédiée, sont traités par la suite de manière numérique par les différentes commissions. Les avantages d’un tel procédé sont multiples, à savoir la génération automatique des rapports par commission ainsi que le rapport général du colloque, la mise à disposition dès la fin de la session des résultats provisoires via la plateforme et par email. Tous ses points positifs contribuent à faciliter le travail des commissions (efficacité et gain de temps) durant le colloque, à renforcer la communication auprès des établissements et à réduire considérablement le coût d’organisation du colloque.
  • pour la session 2019, un outil d’aide à l’appréciation des résultats de l’auto-évaluation a été mis à la disposition des IESR candidates pour leur permettre d’avoir une idée des performances de chaque champ, référence et critère.