L’UEMOA, l’UNESCO et le CAMES s’associent pour renforcer les capacités en Assurance qualité des acteurs nationaux et institutionnels

Du 4 au 15 mars 2019, une centaine d’experts venus des huit pays membres de l’UEMOA participent à Ouagadougou, au Burkina Faso, à un atelier de formation à l’Assurance qualité, organisé dans le cadre d’un partenariat entre l’UEMOA, l’UNESCO et le CAMES ,  au profit des Institutions en charge de l’enseignement supérieur et de la recherche.

Cet atelier qui s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la directive communautaire de l’UEMOA, portant adoption du système LMD, permet aux acteurs d’approfondir leurs connaissances en matière d’assurance qualité, de partager les bonnes pratiques dans ce domaine et de contribuer à l’implémentation de l’assurance qualité au sein de leurs institutions respectives. Il participe également à la  réalisation de l’Objectif de développement durable 4 (ODD4) et de l’Agenda Éducation 2030.

La formation dispensée s’appuie principalement sur trois des Référentiels qualité développés par le CAMES : (i) le Référentiel d’évaluation des établissements d’enseignement supérieur et de recherche, (ii) le Référentiel d’évaluation des offres de formation et (iii) le Référentiel d’évaluation des programmes de recherche.

La cérémonie d’ouverture de l’atelier a été ponctuée par quatre interventions : (i) l’allocution de bienvenue du Pr Filiga Michel Sawadogo, Commissaire chargé du Département du Développement Humain de l’UEMOA, (ii) l’allocution du Secrétaire Général du CAMES représenté par le Dr Enzonga Yoka, Directeur des programmes du CAMES, (iii) l’allocution de M. Yao Ydo, Directeur régional de l’UNESCO et (iv) le discours d’ouverture du Pr Alkassoum Maïga, Ministre de l’Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation du Burkina Faso.

Le Commissaire en charge du développement humain, a, au nom du Président de la Commission, remercié les participants pour leur présence et pour leur engagement dans la démarche d’assurance qualité. Il a aussi remercié l’ensemble des partenaires, notamment l’UNESCO, le CAMES et l’AUF, pour leur présence lors de cette cérémonie d’ouverture. Après avoir rappelé que dans le cadre de la Directive communautaire portant adoption du système Licence, Master, Doctorat (LMD) dans les institutions d’enseignement et de recherche de l’Union, la Commission accompagne les États dans la mise en place de mécanismes nationaux d’évaluation de la qualité des formations et de la recherche, il a souligné l’importance de poursuivre l’accompagnement communautaire en faveur de la démarche Qualité. Il a terminé son propos en encourageant les participants à profiter de ces journées pour aborder l’ensemble des questionnements relatifs à la garantie de la qualité au sein de leurs institutions afin de pouvoir identifier les solutions les plus adaptées.

Le représentant du CAMES a, au nom du Secrétaire Général, relevé le soutien sans faille que l’UEMOA apporte à l’enseignement supérieur en général et à la mission du CAMES en particulier. Après avoir relevé la vision et les programmes de son institution, il a mis en exergue l’importance que son institution attache au renforcement de la démarche qualité, à travers l’institutionnalisation d’un programme dédié et l’élaboration de plusieurs outils et référentiels dédiés à l’assurance qualité. Il a enfin réaffirmé l’engagement du CAMES aux côtés de l’UEMOA pour toutes les actions en faveur du renforcement de la qualité dans l’enseignement supérieur et la recherche.

Le Directeur Régional de l’UNESCO a rappelé l’engagement de son institution en faveur de l’enseignement supérieur aux côtés de l’UEMOA, qui s’est traduit par la mise en œuvre d’un ambitieux projet en matière de promotion des technologies de l’information et de la communication. L’assurance qualité constitue désormais l’une des priorités des systèmes d’enseignement supérieur et de recherche. C’est pourquoi, dans la mise en œuvre des Objectifs de Développement Durable (ODD), l’UNESCO a accompagné le CAMES dans l’élaboration de référentiels. L’étape suivante consiste donc à l’utilisation optimale de ces outils, d’où l’importance de poursuivre le renforcement des capacités de tous les acteurs.

Dans son discours d’ouverture, le Ministre de l’Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation du Burkina Faso, a remercié l’ensemble des partenaires pour l’accompagnement des États dans la démarche qualité. Il a rappelé les avancées enregistrées avec la mise en place de dispositifs nationaux d’assurance qualité dans plusieurs États de l’UEMOA. Les institutions d’enseignement supérieur et de recherche, avec la mise en place de dispositifs internes d’assurance qualité dans la majorité d’entre elles, ne sont pas en marge du processus. Il a également salué les avancées enregistrées par le Sénégal et a souhaité que le CAMES puisse accompagner les autres États dans la même démarche. En terminant son propos, le Pr Alkassoum Maïga a réaffirmé l’engagement du Burkina Faso dans cette démarche cruciale pour le système d’enseignement supérieur et de recherche.

Faut-il le souligner, l’organisation conjointe de cet atelier par les trois institutions que sont l’UEMOA, l’UNESCO et le CAMES, illustre bien la qualité de leur partenariat autour des grands axes de coopérations stratégiques, pour répondre aux défis de l’enseignement supérieur africain liés (i) à la massification, (ii) au numérique éducatif et à la gestion des ressources éducatives libres et (iii) à la mise en œuvre de de l’Objectif de développement durable 4 (ODD4) et de l’Agenda Éducation 2030.

3 weeks ago

Le CAMES
A ne pas rater. Rendez-vous le 14 avril 2021 de 11h00 à 13h00 GMT ... See MoreSee Less
Voir sur Facebook

3 weeks ago

Le CAMES
Certification de compétences des experts des programmes statutaires du CAMES d’évaluation par les pairsPour en savoir plus : www.lecames.org/certification-de-competences-des-experts-des-programmes-statutaires-du-cames-deva... ... See MoreSee Less
Voir sur Facebook