Appel à manifestation d’intérêt pour le recrutement d’un cabinet d’expertise comptable en vue de l’audit financier et comptable du CAMES


Avis d’appel à manifestation d’intérêt N° 2023-001/CAMES/SG/DAAF du 3 février 2023


I. Contexte et justification


Le CAMES est une organisation régionale intergouvernementale dont la création a été décidée par la Conférence des Chefs d’État des pays membres de l’Organisation Commune Africaine et Malgache (OCAM), tenue à Niamey (Niger) les 22 et 23 janvier 1968. Le CAMES a pour objectif de coordonner et harmoniser les politiques d’enseignement supérieur et de recherche scientifique de ses pays membres. Il a pour missions spécifiques de :

  • promouvoir et favoriser la compréhension et la solidarité entre les États membres ;
  • instaurer une coopération culturelle et scientifique permanente entre les États membres ;
  • rassembler et diffuser tous documents universitaires ou de recherche : thèses, statistiques, informations sur les examens, annuaires, annales, palmarès, information sur les offres et demandes d’emploi de toutes origines ;
  • préparer les projets de conventions entre les États concernés dans les domaines de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et contribuer à l’application de ces conventions ;
  • concevoir et promouvoir la concertation en vue de coordonner les systèmes d’enseignement supérieur et de la recherche afin d’harmoniser les programmes et les niveaux de recrutement dans les différents établissements d’enseignement supérieur et de recherche, favoriser la coopération entre les différentes institutions, ainsi que des échanges d’informations.

Le CAMES compte aujourd’hui 19 pays membres répartis entre l’Afrique Centrale, l’Afrique de l’Ouest, la Région des Grands Lacs et l’Océan Indien : Bénin, Burkina Faso, Burundi, Cameroun, Centrafrique, Congo, Côte d’Ivoire, Gabon, Guinée, Guinée-Bissau, Guinée Équatoriale, Madagascar, Mali, Niger, République Démocratique du Congo, Rwanda, Sénégal, Tchad et Togo.

Depuis sa création, le CAMES a accompli un travail remarquable qui a permis la construction d’un espace africain et malgache d’enseignement supérieur et de recherche compétitif et performant, en mettant à la disposition des États membres des ressources humaines compétentes, dont l’expertise est aujourd’hui reconnue à travers le monde.

Ainsi, il a su doter ses États membres d’enseignants-chercheurs et chercheurs certifiés, sur la base d’un référentiel commun, aptes à contribuer à leur développement socio-économique et à dispenser aux étudiants des formations pertinentes.

Le CAMES a également facilité la reconnaissance mutuelle des diplômes délivrés par les Institutions d’enseignement supérieur de ses États membres, par la mise en place de référentiels communs d’évaluation et d’accréditation des offres de formation.

Le CAMES a été doté, pour la première fois dans l’histoire de son management, d’un Plan stratégique de développement (PSDC 2015-2019), en 2013, à Cotonou au Bénin. Après l’évaluation du PSDC 2015-2019 et des recommandations obtenues de la consultation des principaux acteurs de l’enseignement supérieur et de la recherche de notre espace commun, l’Institution s’est dotée d’un autre plan stratégique 2020-2022.

La mise en œuvre de ces Plans stratégiques a permis au CAMES de se mettre au diapason des exigences liées à l’évolution du monde de l’enseignement supérieur et de la recherche. Cinquante-cinq (55) ans après sa création et au regard des défis multiformes du secteur de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, mais également des attentes fortes des États membres, le CAMES ambitionne de revoir sa structure organisationnelle et son mode de gouvernance.

D’ailleurs, l’évaluation externe du Plan stratégique de développement du CAMES (2020-2022), dont les résultats ont été adoptés par la 39e session du Conseil des Ministres, a recommandé un « audit organisationnel approfondi incluant, entre autres, la répartition du travail, les mécanismes de coordination et le niveau de formalisation ainsi qu’un audit de la culture ou identité du CAMES incluant, entre autres, l’analyse des bases de cette culture/identité, les productions symboliques, les processus de focalisation, les actions possibles sur cette culture/identité ».

Par ailleurs, la nouvelle équipe dirigeante du Secrétariat Général du CAMES, qui a pris ses fonctions le 9 janvier 2023, s’est fixée de nouvelles priorités, qui doivent permettre au CAMES de capitaliser sur les acquis de sa gouvernance passée et de se projeter comme « l’Institution internationale de référence en matière d’évaluation scientifique, au service du développement durable de l’Afrique ».

Dans ce contexte, il est essentiel de bien évaluer les forces et faiblesses du CAMES en matière de gestion financière et comptable en vue de développer un système de gestion moderne adapté à ses ambitions. Au regard de ce qui précède, le Secrétariat général du CAMES lance un appel à manifestation d’intérêt pour le recrutement d’un cabinet d’expertise comptable qui sera chargé de l’audit des comptes des exercices de 2019 à 2022.


II. Descriptif de la mission


L’audit portera sur la solvabilité du CAMES, ainsi que sur les aspects financiers, comptables et de gestion. Cet audit couvrira la période allant de janvier 2019 à décembre 2022. Il s’agira d’apprécier la qualité de gestion de l’institution.

Pour la réalisation de cette mission, de façon détaillée, sans que cette liste soit limitative, le cabinet retenu s’efforcera :

Au titre de la gestion

  • d’évaluer et apprécier le dispositif de contrôle interne de l’institution ;
  • d’analyser la structure des charges supportées par le CAMES, en rapport avec ses missions et comparativement aux institutions de taille similaire ;
  • de déterminer le niveau normatif de chaque poste de charges et d’investissement, nécessaire à l’accomplissement des missions du CAMES ;
  • de faire une revue des contrats et marchés passés par l’institution, pour en apprécier le coût, le caractère régulier et surtout le bien-fondé ;
  • d’émettre un avis sur la gouvernance de l’institution et faire des recommandations en vue d’améliorer cette gouvernance ; 
  • d’évaluer et apprécier les dépenses effectuées n’entrant pas dans l’objet social de l’institution ;
  • de s’assurer que les revenus générés par les activités du CAMES sont enregistrés de façon exhaustive dans ses comptes et que les encaissements et décaissements sont correctement traduits dans ses livres comptables ;
  • de procéder à tout autre contrôle jugé nécessaire.

Au titre comptable et financier

  • vérifier l’opportunité et la régularité des opérations bancaires opérées sur les comptes du CAMES ;
  • émettre un avis sur la fiabilité, la réalité et la sincérité des opérations effectuées sur tous les comptes du CAMES ;
  • rapprocher les opérations de retraits effectuées sur les comptes et les pièces comptables ;
  • évaluer et apprécier les montants et la régularité des honoraires versés aux intermédiaires ainsi que des dons effectués par l’institution ;
  • s’assurer de la matérialité, de l’exhaustivité et de la régularité des enregistrements comptables, en se fondant sur les pièces justificatives et les demandes de confirmation des tiers ;
  • analyser les flux financiers bancaires, les soldes et les écarts constatés ;
  • faire ressortir dans un tableau, l’ensemble des dépenses insuffisamment justifiées et injustifiées ;
  • vérifier et donner un avis sur les conditions des emprunts bancaires ;
  • déceler les risques et faiblesses des procédures se rapportant aux mouvements de flux financiers ;
  • faire des recommandations pour une meilleure allocation et une utilisation optimale des ressources de l’institution.

III. Résultats attendus


À la fin de la mission, le Consultant devra rendre compte du travail effectué, à travers un rapport qui mettra en exergue les résultats et conclusions des diligences mises en œuvre pour chacun des objectifs indiqués dans la section ci-dessus. Ce rapport devra inclure des recommandations en vue de l’amélioration de la gestion financière et comptable de l’institution.


IV. Cadre d’intervention


Le cabinet effectuera toutes les diligences nécessaires pour atteindre les objectifs fixés.

Le CAMES désignera en son sein un ou plusieurs interlocuteur(s) en vue d’assister l’équipe du cabinet dans ses travaux, notamment en ce qui concerne la prise des rendez-vous et l’accès à l’information (exploitation de la documentation existante, etc.).

Le cabinet demeurera seul responsable de l’interprétation des données et éléments transmis contenus dans les rapports qu’il aura établis. Le cabinet devra travailler notamment en collaboration avec les interlocuteurs désignés à cet effet par le CAMES en utilisant au maximum les données et ressources disponibles localement.

La durée totale de la mission ne doit pas excéder soixante (60) jours calendaires.


V. Confidentialité


Dans le cadre de cette mission, l’attention du cabinet est attirée sur les dispositions relatives à la confidentialité de l’étude et au professionnalisme exigé en la matière. Les contacts du cabinet pour obtenir des informations relatives à sa mission doivent être pris par l’intermédiaire du CAMES et par des interlocuteurs qui lui seront notamment désignés par le Secrétaire Général. Pendant l’exécution des prestations, le cabinet s’oblige à ne communiquer les informations relatives à l’étude qu’au Secrétaire Général du CAMES et aux interlocuteurs qui lui auront été nommément désignés.


VI. Profil du Consultant


Le Consultant doit être un Cabinet d’expertise Comptable inscrit au Tableau de l’Ordre des Experts Comptables et Comptables agréés, Cabinet d’évaluation de risque de crédit ou une Société de Gestion et d’Intermédiation justifiant d’une grande expérience dans la conduite des opérations d’audit financier et comptable et études similaires.

Le personnel clé du cabinet doit comprendre :

  • un (1) Responsable de la mission : Signataire du rapport, il doit être un Expert-Comptable Diplômé ou un spécialiste en gestion des risques financiers et opérationnels, justifiant d’au moins 10 années d’expérience et des références avérées dans le pilotage de missions similaires ;
  • un (1) Analyste financier senior : de niveau BAC+5 minimum, il doit justifier d’au moins 8 années d’expérience et des références avérées dans la conduite de missions similaires ;
  • un Analyste financier junior : de niveau BAC+5 minimum, il doit justifier d’au moins 4 années d’expérience et des références dans l’exécution de mission similaires ;
  • deux (2) Assistants expérimentés : de niveau Bac+3 minimum, ils doivent justifier, chacun, d’au moins 4 années d’expérience et des références dans l’exécution de missions similaires.

VII. Déroulement de la mission


1 — Calendrier d’exécution

L’étude commencera à la date d’entrée en vigueur du contrat du consultant et se terminera à la remise des rapports définitifs. Le chronogramme de ladite mission s’articulera comme suit :

La durée de l’étude sera de 55 jours calendaires à compter de la date de notification au consultant du démarrage des travaux à la présentation orale du rapport définitif.

2 — Présentation et validation des rapports

Le cabinet doit présenter un rapport détaillé comportant entre autres un sommaire, un résumé (executive summary), un résumé de la méthodologie appliquée, le détail du rapport, et éventuellement des annexes. Le cabinet devra remettre les rapports définitifs en dix (10) exemplaires papier et sur support numérique. Chaque rapport doit récapituler, sous forme d’annexes, les recommandations formulées en précisant, à chaque fois que cela est possible : (I) les irrégularités constatées ; (II) les mesures palliatives proposées ; (III) l’objectif et l’incidence de la mesure sur la situation financière l’institution ; (IV) les intervenants dans l’application de la mesure et leur rôle ; (V) le calendrier de mise en œuvre de la mesure, le cas échéant.


VIII. Mode de sélection


Les candidats intéressés sont invités à manifester leur intérêt pour la mission en fournissant les informations indiquant qu’ils sont qualifiés pour exécuter les prestations attendues, à savoir :

  • la nature des activités et le nombre d’années d’expérience ;
  • les qualifications dans le domaine des prestations ;
  • les références pour des prestations similaires ;
  • l’organisation technique et managériale ainsi que les qualifications générales.

Une liste maximum de trois (3) candidats présentant au mieux les aptitudes requises pour exécuter les prestations sera établie par le CAMES sur la base des critères ci-après :

Les candidats présélectionnés seront ensuite invités à présenter leurs propositions techniques et financières sur la base d’une lettre d’invitation à soumissionner qui leur sera transmise pour la réalisation des services requis.

La méthode de sélection de cette deuxième phase sera basée sur l’offre jugée la mieux-disante.


IX. Dossier de candidature


Le dossier de manifestation d’intérêt doit comporter les pièces suivantes :

  • une lettre de manifestation d’intérêt adressée à Monsieur le Secrétaire Général du CAMES ;
  • une présentation du cabinet (date de création, adresse complète, contact, mail, domaines d’intervention, organisation, etc.) accompagnée de preuves d’existence juridique ;
  • les références des missions similaires pertinentes réalisées par le cabinet au cours des cinq (5) dernières années avec les preuves ;
  • les moyens matériels appropriés disponibles pour exécuter les prestations demandées.

Les candidats sont invités à soumettre leur dossier de manifestation d’intérêt par mail à l’adresse suivant : appel.candidature@lecames.org, au plus tard le dimanche 19 février 2023 à 23 h 59 min GMT,délai de rigueur.


Le Secrétaire Général du CAMES, Grand Chancelier de l’OIPA et de l’OMI CAMES


6 days ago

Le CAMES
𝗟’𝗨𝗻𝗶𝘃𝗲𝗿𝘀𝗶𝘁𝗲́ 𝗱𝗲 𝗡𝗱𝗷𝗮𝗺𝗲́𝗻𝗮 𝗵𝗼̂𝘁𝗲 𝗱𝗲 𝗹𝗮 𝟭𝟯𝗲 𝗥𝗲́𝘂𝗻𝗶𝗼𝗻 𝗲𝘅𝘁𝗿𝗮𝗼𝗿𝗱𝗶𝗻𝗮𝗶𝗿𝗲 𝗱𝘂 𝗖𝗼𝗺𝗶𝘁𝗲́ 𝗖𝗼𝗻𝘀𝘂𝗹𝘁𝗮𝘁𝗶𝗳 𝗚𝗲́𝗻𝗲́𝗿𝗮𝗹 (𝗖𝗖𝗚) 𝗱𝘂 𝗖𝗔𝗠𝗘𝗦La 13e session extraordinaire du Comité Consultatif Général du CAMES se tiendra du 26 au 28 février 2024 à Ndjamena, au Tchad. Les travaux se tiendront sous la présidence du Pr Ahmadou Aly MBAYE, Recteur de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar.Les membres de cette instance académique et scientifique du CAMES — Recteurs, Présidents d’Universités, Directeurs de Centres de recherche, Directeurs Généraux des organismes membres du CAMES — procèderont à l’examen des points inscrits à l’ordre du jour de cette réunion à savoir : (i) adoption du rapport de la réunion ordinaire du CCG de juillet 2023 ; (ii) bilan des activités des programmes statutaires, notamment du 21e Concours d’agrégation des SJPEG, du 38e colloque du PRED, des CCI 2023, de la 3e édition du Prix Macky SALL pour la Recherche ; (iii) présentation des scénarii d’organisation en bimodale du 22e Concours d’agrégation en Médecine humaine, Pharmacie, Odontostomatologie, Médecine vétérinaire et Productions animales et (iv) questions diverses.www.lecames.org/luniversite-de-ndjamena-hote-de-la-13e-reunion-extraordinaire-du-comite-consultat... ... See MoreSee Less
Voir sur Facebook

6 days ago

Le CAMES
𝗟𝗮 𝗖𝗘𝗗 𝗮 𝘁𝗲𝗻𝘂 𝘀𝗮 𝗽𝗿𝗲𝗺𝗶𝗲̀𝗿𝗲 𝗿𝗲́𝘂𝗻𝗶𝗼𝗻 𝗼𝗿𝗱𝗶𝗻𝗮𝗶𝗿𝗲 𝗱𝗲 𝗹’𝗮𝗻𝗻𝗲́𝗲 𝟮𝟬𝟮𝟰La Commission d’Éthique et de Déontologie (CED) du CAMES, installée en avril 2023, a tenu sa première session ordinaire annuelle au siège de notre institution, à Ouagadougou (Burkina Faso), du 15 au 17 février 2024.Le Secrétaire Général du CAMES, Pr Souleymane KONATÉ, a prononcé une allocution à l’occasion de la cérémonie d’ouverture de cette session de la CED du CAMES.« 𝐸𝑛 𝑚𝑎 𝑞𝑢𝑎𝑙𝑖𝑡𝑒́ 𝑑𝑒 𝑆𝑒𝑐𝑟𝑒́𝑡𝑎𝑖𝑟𝑒 𝐺𝑒́𝑛𝑒́𝑟𝑎𝑙 𝑑𝑢 𝐶𝐴𝑀𝐸𝑆, 𝑙𝑜𝑖𝑛 𝑑’𝑖𝑛𝑡𝑒𝑟𝑓𝑒́𝑟𝑒𝑟 𝑑𝑎𝑛𝑠 𝑣𝑜𝑠 𝑡𝑟𝑎𝑣𝑎𝑢𝑥, 𝑗𝑒 𝑣𝑜𝑢𝑠 𝑒𝑛𝑐𝑜𝑢𝑟𝑎𝑔𝑒 𝑎̀ 𝑚𝑒𝑛𝑒𝑟 𝑡𝑜𝑢𝑡𝑒𝑠 𝑣𝑜𝑠 𝑖𝑛𝑣𝑒𝑠𝑡𝑖𝑔𝑎𝑡𝑖𝑜𝑛𝑠 𝑎𝑣𝑒𝑐 𝑟𝑖𝑔𝑢𝑒𝑢𝑟, 𝑖𝑚𝑝𝑎𝑟𝑡𝑖𝑎𝑙𝑖𝑡𝑒́ 𝑒𝑡 𝑜𝑏𝑗𝑒𝑐𝑡𝑖𝑣𝑖𝑡𝑒́, 𝑒𝑛 𝑣𝑜𝑢𝑠 𝑖𝑛𝑠𝑝𝑖𝑟𝑎𝑛𝑡 𝑑𝑒𝑠 𝑝𝑟𝑖𝑛𝑐𝑖𝑝𝑒𝑠 𝑓𝑜𝑛𝑑𝑎𝑚𝑒𝑛𝑡𝑎𝑢𝑥 𝑞𝑢𝑖 𝑟𝑒́𝑔𝑖𝑠𝑠𝑒𝑛𝑡 𝑛𝑜𝑡𝑟𝑒 𝐼𝑛𝑠𝑡𝑖𝑡𝑢𝑡𝑖𝑜𝑛 », a-t-il indiqué.Dans son allocution d’ouverture, le Président de la CED, Pr Habibou ABARCHI, a quant à lui, salué l’accompagnement indéfectible du Secrétaire Général du CAMES en vue d’assurer un fonctionnement optimal de la CED : « 𝐽𝑒 𝑐𝑜𝑛𝑠𝑡𝑎𝑡𝑒, 𝑝𝑜𝑢𝑟 𝑚’𝑒𝑛 𝑟𝑒́𝑗𝑜𝑢𝑖𝑟, 𝑙’𝑒𝑠𝑝𝑟𝑖𝑡 𝑚𝑎𝑛𝑎𝑔𝑒́𝑟𝑖𝑎𝑙 𝑞𝑢𝑖 𝑙’𝑎𝑛𝑖𝑚𝑒 𝑒𝑡 𝑎𝑢 𝑛𝑜𝑚 𝑑𝑢𝑞𝑢𝑒𝑙, 𝑙𝑎 𝐶𝐸𝐷 𝑗𝑜𝑢𝑖𝑡 𝑝𝑙𝑒𝑖𝑛𝑒𝑚𝑒𝑛𝑡 𝑑𝑒 𝑡𝑜𝑢𝑡𝑒 𝑠𝑜𝑛 𝑎𝑢𝑡𝑜𝑛𝑜𝑚𝑖𝑒 𝑑’𝑎𝑐𝑡𝑖𝑜𝑛 ». www.lecames.org/la-ced-a-tenu-sa-premiere-reunion-ordinaire-de-lannee-2024/ ... See MoreSee Less
Voir sur Facebook

2 weeks ago

Le CAMES
𝗟𝗲 𝗖𝗔𝗠𝗘𝗦 𝗱𝗲́𝗰𝗲𝗿𝗻𝗲 𝘂𝗻 𝗰𝗲𝗿𝘁𝗶𝗳𝗶𝗰𝗮𝘁 𝗱𝗲 𝗿𝗲𝗰𝗼𝗻𝗻𝗮𝗶𝘀𝘀𝗮𝗻𝗰𝗲 𝗮̀ 𝗦𝗼𝗻 𝗘𝘅𝗰𝗲𝗹𝗹𝗲𝗻𝗰𝗲 𝗠𝗼𝗻𝘀𝗶𝗲𝘂𝗿 𝗠𝗮𝗰𝗸𝘆 𝗦𝗔𝗟𝗟En 2015, à l'occasion de son élévation à la dignité de Grand-Croix de l'OIPA/CAMES, Son Excellence Monsieur Macky SALL, Président de la République du Sénégal, a octroyé un don de 500 millions de francs CFA au CAMES pour soutenir son premier Plan Stratégique de Développement (PSDC 2015-2019). Cette contribution a été affectée à un fonds compétitif dédié à la promotion de la recherche, baptisé « Fonds Macky SALL pour la Recherche », afin de reconnaître et d'encourager la vision du donateur. Depuis, ce fonds a été abondé par le donateur pour atteindre un milliard de francs CFA en 2020, puis deux milliards de francs CFA en 2022, permettant l'organisation annuelle du « Prix Macky SALL pour la Recherche ». www.lecames.org/le-cames-decerne-un-certificat-de-reconnaissance-a-son-excellence-monsieur-macky-... ... See MoreSee Less
Voir sur Facebook

2 weeks ago

Le CAMES
𝗟𝗮 𝗖𝗔𝗗𝗠𝗘𝗙 𝗲𝗻 𝘃𝗶𝘀𝗶𝘁𝗲 𝗮𝘂 𝘀𝗶𝗲̀𝗴𝗲 𝗱𝘂 𝗖𝗔𝗠𝗘𝗦Le 5 février 2024, la Présidente de la Conférence Africaine des Doyens et des Facultés de Médecine d'Expression Française (CADMEF), Pr Jacqueline ZE MINKANDÉ, également doyenne de la Faculté de Médecine et des Sciences biomédicales de l’Université de Yaoundé I, a été accueillie en audience par le Secrétaire Général du CAMES, Pr Souleymane KONATÉ, en présence des deux Directeurs de programmes du CAMES, Pr Ali DOUMMA et Pr Saturnin ENZONGA YOCA. La Présidente était accompagnée des Professeures Léonie Claudine LOUGUE SORGHO, trésorière de la CADMEF, et Noëla Estelle YOUL, Directrice Adjointe de l’UFR-SDS de l’Université Joseph KI-ZERBO.www.lecames.org/la-cadmef-en-visite-au-siege-du-cames/ ... See MoreSee Less
Voir sur Facebook

2 weeks ago

Le CAMES
𝗝𝗦𝗗𝗖-𝟲 : 𝗡𝗼𝘁𝗶𝗳𝗶𝗰𝗮𝘁𝗶𝗼𝗻𝘀 𝗮𝘂𝘅 𝗰𝗼𝗺𝗺𝘂𝗻𝗶𝗰𝗮𝗻𝘁𝘀 𝗲𝘁 𝗮𝘂𝘅 𝗽𝗮𝗿𝘁𝗶𝗰𝗶𝗽𝗮𝗻𝘁𝘀La 6e édition des Journées Scientifiques du CAMES se tiendra du 11 au 14 mars 2024 à Yamoussoukro (Côte d’Ivoire) sur le thème : « 𝘐𝘯𝘯𝘰𝘷𝘢𝘵𝘪𝘰𝘯 𝘦𝘯 𝘈𝘧𝘳𝘪𝘲𝘶𝘦 : 𝘥𝘦́𝘧𝘪𝘴 𝘦𝘵 𝘰𝘱𝘱𝘰𝘳𝘵𝘶𝘯𝘪𝘵𝘦́𝘴 𝘱𝘰𝘶𝘳 𝘭’𝘦𝘯𝘴𝘦𝘪𝘨𝘯𝘦𝘮𝘦𝘯𝘵 𝘴𝘶𝘱𝘦́𝘳𝘪𝘦𝘶𝘳 ».Afin d’assurer la bonne tenue de ces sixièmes Journées Scientifiques, le Secrétariat Général du CAMES a transmis aux communicants et participants simples définitivement sélectionnés, des notifications sur l’organisation desdites journées. www.lecames.org/jsdc-6-notifications-aux-communicants-et-aux-participants/ ... See MoreSee Less
Voir sur Facebook

3 weeks ago

Le CAMES
L'Université Senghor lance le concours d’admission directe en seconde année du #Master en Développement (M2), pour la rentrée 2024-25 démarrant en octobre 2024 à Alexandrie, Égypte. L’appel à candidatures sera clos le 30 avril 2024. En savoir plus : www.usenghor-francophonie.org/actu/avis-de-concours-master-en-developpement-m2-2024-alexandrie/ ... See MoreSee Less
Voir sur Facebook

3 weeks ago

Le CAMES
📢 𝗢𝘂𝘃𝗲𝗿𝘁𝘂𝗿𝗲 𝗱𝘂 𝟮𝟮𝗲 𝗖𝗼𝗻𝗰𝗼𝘂𝗿𝘀 𝗱’𝗔𝗴𝗿𝗲́𝗴𝗮𝘁𝗶𝗼𝗻 𝗱𝗲 𝗠𝗲́𝗱𝗲𝗰𝗶𝗻𝗲 𝗵𝘂𝗺𝗮𝗶𝗻𝗲, 𝗣𝗵𝗮𝗿𝗺𝗮𝗰𝗶𝗲, 𝗢𝗱𝗼𝗻𝘁𝗼𝘀𝘁𝗼𝗺𝗮𝘁𝗼𝗹𝗼𝗴𝗶𝗲, 𝗠𝗲́𝗱𝗲𝗰𝗶𝗻𝗲 𝗩𝗲́𝘁𝗲́𝗿𝗶𝗻𝗮𝗶𝗿𝗲 𝗲𝘁 𝗣𝗿𝗼𝗱𝘂𝗰𝘁𝗶𝗼𝗻𝘀 𝗔𝗻𝗶𝗺𝗮𝗹𝗲𝘀Le Secrétariat général du CAMES a lancé les inscriptions pour le 22e Concours d’Agrégation de Médecine Humaine, Pharmacie, Odontostomatologie, Médecine Vétérinaire et Productions animales. Les épreuves auront lieu à Conakry, en République de Guinée, du 4 au 15 novembre 2024.En attendant l’adoption d’un nouveau guide pour l’organisation du Concours, cette 22e session se déroulera conformément aux anciens critères. www.lecames.org/ouverture-du-22e-concours-dagregation-de-medecine-humaine-pharmacie-odontostomato... ... See MoreSee Less
Voir sur Facebook

3 weeks ago

Le CAMES
𝗔𝘁𝗲𝗹𝗶𝗲𝗿 𝗱𝗲 𝗳𝗼𝗿𝗺𝗮𝘁𝗶𝗼𝗻 𝘀𝘂𝗿 𝗹’𝗔𝘀𝘀𝘂𝗿𝗮𝗻𝗰𝗲 𝗤𝘂𝗮𝗹𝗶𝘁𝗲́ 𝗜𝗻𝘁𝗲𝗿𝗻𝗲 (𝗧𝗿𝗮𝗶𝗻𝗜𝗤𝗔) 𝗱𝗮𝗻𝘀 𝗹𝗲𝘀 𝗘́𝘁𝗮𝘁𝘀 𝗺𝗲𝗺𝗯𝗿𝗲𝘀 𝗱𝘂 𝗖𝗔𝗠𝗘𝗦 𝟮𝟬𝟮𝟰Du 22 au 26 janvier 2024, s’est tenu à l’hôtel Palm Camayenne de Conakry, en République de Guinée, le premier atelier (cohorte 2, 2022-2024) sur l’Assurance Qualité Interne (TrainIQA). Cette formation s’inscrit dans le cadre du Dialogue sur les stratégies innovantes en matière d’enseignement supérieur (DIES), organisé par l’Office allemand d’échanges universitaires (DAAD) en partenariat avec le Conseil Africain et Malgache pour l’Enseignement Supérieur (CAMES) et le soutien de l’Autorité Nationale d’Assurance Qualité de l’enseignement, la formation et la recherche de Guinée (ANAQ Guinée).www.lecames.org/atelier-de-formation-sur-lassurance-qualite-interne-trainiqa-dans-les-etats-membr... ... See MoreSee Less
Voir sur Facebook

3 weeks ago

Le CAMES
𝗟𝗲 𝗖𝗔𝗠𝗘𝗦 𝗽𝗿𝗼𝗰𝗲̀𝗱𝗲 𝗮̀ 𝗹’𝗶𝗻𝘃𝗲𝗻𝘁𝗮𝗶𝗿𝗲 𝗱𝗲 𝘀𝗼𝗻 𝗽𝗮𝘁𝗿𝗶𝗺𝗼𝗶𝗻𝗲 𝗻𝗼𝗻 𝗳𝗶𝗻𝗮𝗻𝗰𝗶𝗲𝗿 Du 22 janvier au 4 février 2024, le Secrétariat général du CAMES a réalisé l’inventaire, la codification et l’évaluation du patrimoine non financier de l’Institution, avec le soutien de la Direction Générale des Affaires Immobilières et de l’Équipement de l’État (DGAIE) du Ministère de l’Économie, des Finances et de la Prospective (MEFP) du Burkina Faso.www.lecames.org/le-cames-procede-a-linventaire-de-son-patrimoine-non-financier/ ... See MoreSee Less
Voir sur Facebook

3 weeks ago

Le CAMES
𝗟’𝗨𝗻𝗶𝘃𝗲𝗿𝘀𝗶𝘁𝗲́ 𝗱𝗲 𝗡’𝗗𝗷𝗮𝗺𝗲𝗻𝗮 𝗵𝗼̂𝘁𝗲 𝗱𝗲 𝗹𝗮 𝟭𝟯𝗲 𝗿𝗲́𝘂𝗻𝗶𝗼𝗻 𝗲𝘅𝘁𝗿𝗮𝗼𝗿𝗱𝗶𝗻𝗮𝗶𝗿𝗲 𝗱𝘂 𝗖𝗖𝗚Le Comité Consultatif Général (CCG) du CAMES tiendra sa 13e session extraordinaire à l’Université de N’Djamena (Tchad) du 26 au 28 février 2024.Cette réunion regroupera des responsables d’universités, d’institutions académiques et de recherche inter-États, ainsi que des responsables de centres de recherche et d’institutions d’enseignement supérieur privé partenaires. Son objectif principal sera d’examiner diverses questions essentielles au bon fonctionnement de notre institution. Elle jouera également un rôle clé dans la préparation des résolutions à soumettre à la prochaine session du Conseil des Ministres du CAMES, qui se tiendra à Brazzaville, au Congo. ... See MoreSee Less
Voir sur Facebook