Conférence en ligne sur la WebTV UVCI : Riposte numérique au COVID-19, angles d’attaques et perspectives


L’Université Virtuelle de Côte d’Ivoire (UVCI) a entrepris une série d’activités scientifiques en réponse à la crise sanitaire liée à la pandémie du Coronavirus (COVID-19).

C’est dans ce cadre que l’Unité de Recherche et d’Expertises Numériques (UREN) a organisé une conférence en ligne sur la WebTV UVCI (https://youtu.be.aZUDXp5Prck), le vendredi 03 avril 2020 à 10 H GMT sur le thème : « Riposte numérique au COVID-19 : angles d’attaques et perspectives ».

Cette conférence avait pour objectif de sensibiliser l’ensemble de la population ivoirienne sur le respect des mesures prises par l’Etat ivoirien et les opportunités de l’utilisation du numérique pour la lutte contre la propagation du COVID-19.

Y ont assisté en ligne, environ 500 participants de plusieurs pays notamment, la Côte d’Ivoire, le Niger, le Burkina Faso, le Mali, la France, le Cameroun et la Grande Bretagne.

Cette conférence a été co-animée par le Professeur KARAMOKO Yahaya, Virologue, Enseignant-Chercheur à l’Université Nangui ABROGOUA (Côte d’Ivoire) et le Docteur KOUAME Euloge, Enseignant-Chercheur, Chef du Service Recherche et Développement de l’UVCI (Côte d’Ivoire).

Après le mot d’ouverture de la conférence prononcé par Professeur KONÉ Tiémoman, Directeur Général de l’UVCI, le Professeur KARAMOKO Yahaya a débuté la conférence en présentant le contexte de la pandémie, les caractéristiques du coronavirus, la situation sanitaire dans le monde et la Côte d‘Ivoire et insisté sur la nécessité de respecter les mesures prises par l’Etat ivoirien pour la lutte contre le COVID-19.

Exposé du Professeur KARAMOKO Yahaya, Virolgue sur le COVID-19

COVID-19 : Contexte de la pandémie, caractéristiques du coronavirus, situation sanitaire dans le monde et en Côte d’Ivoire

Professeur KARAMOKO Yahaya a défini l’infection à coronavirus (COVID-19) qui est une maladie virale causée par le SARS-CoV-2, qui est un nouveau virus appartenant à la famille des coronavirus, qui généralement causent des maladies chez les animaux et dont certains peuvent aussi infecter les humains. Le COVID-19 se propage par les gouttelettes d’une personne infectée, lorsque celle-ci tousse ou éternue ou encore par des mains infectées. Ainsi, se toucher la bouche, le nez ou les yeux après avoir eu un contact avec une personne ou une surface infectée est une manière de contracter le COVID-19.

Ensuite, la situation actuelle du COVID-19 dans le monde, où le nombre de cas contaminés a déjà dépassé la barrière d’un million, ainsi que les statistiques au niveau de la Côte d’Ivoire ont été abordés. Il s’en est suivi l’état de la recherche sur le remède et le vaccin et les dispositions prises par les services de santé des gouvernements pour la lutte.

En ce qui concerne le traitement, il a précisé qu’à ce jour il n’existe aucun vaccin, ni traitement spécifique contre le virus mais qu’un traitement symptomatique de la maladie est appliqué et qu’on en guérit. Il a aussi donné des conseils sur les bonnes pratiques d’hygiène et mis en garde contre l’automédication et l’usage de plantes à titre préventif.

Les stratégies de lutte locale, nationale et internationale reposent essentiellement sur les mesures barrières, la distanciation sociale, le port des masques, le confinement, le dépistage et le traitement.

Respect des mesures prises par l’Etat ivoirien pour la lutte contre le COVID-19

En Côte d’Ivoire, les mesures de lutte proposées par l’Etat doivent être respectées et mises en œuvre pour plusieurs raisons. Selon le Professeur KARAMOKO, le lavage régulier des mains à l’eau et au savon ou l’utilisation de gel hydro alcoolique est une mesure préventive très efficace, car cela permet d’éliminer les sources de contamination. Aussi, la létalité du virus étant faible (moins de 5%), l’enjeu est d’éviter qu’un grand nombre de personnes soient contaminées pour ne pas que nos infrastructures sanitaires insuffisantes ne soient débordées. L’un des éléments pour atteindre cet objectif étant la distanciation sociale, Il est donc de la responsabilité de chacun d’être discipliné afin de faire mentir les prévisions catastrophiques annoncées pour l’Afrique.


Usages actuels du digital dans les stratégies de lutte et de résilience au COVID-19

La deuxième conférence a été prononcée par Dr KOUAME Euloge et a porté sur les usages actuels du digital dans les stratégies de lutte et de résilience au COVID-19 en matière de santé publique, de formation et au niveau sociétal. En effet, les technologies intelligentes (Big-Data, Intelligence Artificielle (IA), Cloud computing, l’Internet des Object (IoT), Impression 3D, Blockchain, etc.) constituent une opportunité pour limiter la propagation du COVID-19.

Exposé du Docteur KOUAME Euloge sur les technologies digitales dans la lutte contre le COVID-19

Au niveau des systèmes de santé, le digital facilite les actions de suivi, de surveillance, de détection et diagnostic et de prévention du COVID-19. Ainsi, l’internet des objets permet la mise en place de plateformes de données interactives qui fournissent des informations sur l’évolution de la maladie dans le monde. Des algorithmes de Deep learning permettent la détection et le diagnostic des cas de COVID-19 à partir d’imageries médicales pulmonaires. Des prototypes de respirateurs et de matériels de test sont obtenus à partir de l’impression 3D. Les simulations et la modélisation 3D à l’échelle atomique du virus se fait à partir des supercalculateurs GPU dans le Cloud ; pour ne citer que ces quelques exemples.

Au niveau de l’éducation, les technologies digitales ont permis la réduction de l’impact du COVID-19 sur l’enseignement et la formation notamment par:

  • la continuité des formations dans les universités virtuelles en Afrique (UVCI, UVS, UVT) et celles intégrant les TIC dans leur pédagogie ;
  • l’accès libre à des ressources pédagogiques grâce à des plateformes de MOOC (EdX, FUN, Coursera, Mooc UVCI, etc…) et à des ressources documentaires disponibles dans de nombreuses bibliothèques numériques comme celles de l’Unesco, de l’AUF, de l’UVCI, etc…

Au niveau de la société et l’économie, les technologies digitales ont permis une certaine résilience, notamment :

  • la continuité des services et des cultes religieux via les réseaux sociaux, les WebTV etc ;
  • la continuité des échanges familiaux et amicaux via les réseaux sociaux et la télécommunication ;
  • l’accès libre à certaines plateformes de divertissement tel que NetFLix ;
  • l’intensification des sites de e-Commerce ;
  • le fonctionnement de l’administration et la continuité de services des entreprises par le développement et l’usage des outils de télétravail et les plateformes de services, etc.

Réponse de l’UVCI face au COVID-19

En Côte d’Ivoire, l’UVCI a mis en œuvre certaines actions pour assurer la continuité pédagogique. Il s’agit entre autres de :

  • la diffusion de messages de sensibilisation et d’information sur le COVID-19 via ses plateformes de communication (uvci.tv, facebook, twitter, listes de diffusion), etc… ;
  • la continuité des activités pédagogiques et de recherche ;
  • l’ouverture de la plateforme de MOOC UVCI (ivoiremooc.uvci.edu.ci) ;
  • la mise à disposition et l’enrichissement de la Bibliothèque Virtuelle de l’Enseignement Supérieur de Cote d’Ivoire (biblio.uvci.edu.ci) ;
  • la mise à disposition d’une plateforme de Formation à Distance (FOAD) pour toutes les universités publiques (foad.uvci.edu.ci) ;
  • du soutien à l’éducation nationale par la mise à disposition de plateformes de préparation au CEPE, au BEPC et au BAC : prepacepe.uvci.edu.ci, prepabepc.uvci.edu.ci, prepabac.uvci.edu.ci ;
  • l’appui institutionnel et l’accompagnement des structures nationales (publiques et privées) dans le développement de plateformes de service, de mise en œuvre de stratégies de transformation digitale et d’organisation de visioconférences et de télétravail.

Les échanges avec les participants à travers la WebTV UVCI ont permis d’apporter des clarifications sur :

  • le respect des mesures de l’Etat pour lutter efficacement contre le COVID-19 ;
  • les traitements appliqués aux personnes infectées ;
  • le suivi cartographique de la propagation du COVID-19 ;
  • la mise en place de groupes de travail et de recherche pour l’adaptation des technologies émergentes pour prendre en compte les spécificités endogènes. ;
  • la sensibilisation de tous à faire barrière à la propagation du COVID-19.

A la fin de cette conférence, le Directeur Général a relevé les points suivants à savoirs : 1) l’existence de compétences locales pour une réponse adaptée aux spécificités endogènes ; 2) l’adoption d’une attitude d’anticipation tout en sortant de la posture de « réaction » qui jusque-là, a été adoptée ; 3) la mise en place de groupes de travail et de recherche multidisciplinaire pour aborder la lutte contre le COVID-19 sur tous les angles ; 4) la disponibilité de l’UVCI à accompagner toutes les initiatives dans la lutte contre le COVID-19.

Lien pour suivre la conférence : https://youtu.be.aZUDXp5Prck

2 weeks ago

Le CAMES

Conférence du Secrétaire Général du CAMES à l'Université Assane Seck de Ziguinchor ... See MoreSee Less

Voir sur Facebook

1 month ago

Le CAMES
Voir sur Facebook

1 month ago

Le CAMES

Photo de couverture de Le CAMES ... See MoreSee Less

Voir sur Facebook

1 month ago

Le CAMES

Remise du Prix Macky Sall pour la recherche - Journal Télévisé 20H du Mardi 8 Décembre 2020 ... See MoreSee Less

Voir sur Facebook