Interview avec le Pr Claude LISHOU: « Il faut inciter tout le corps enseignant…, à produire des ressources pédagogiques numériques »


Les initiatives tendant à instaurer l’enseignement à distance au Sénégal existent depuis plus de 20 ans, selon le professeur titulaire de classe exceptionnelle à l’École supérieure polytechnique (ESP) de l’université Cheikh Anta Diop de Dakar (Ucad). Dans une interview accordée à ‘’EnQuête’’, le Pr. Claude LISHOU revient sur le processus, mais aussi sur les défis, face à la propagation de la pandémie de Covid-19 au sein des universités publiques du pays.

Copyright: www.enqueteplus.com/

Aujourd’hui, l’expansion de la Covid-19 pousse certains établissements scolaires à aller vers les enseignements en ligne. Est-ce que pour le Sénégal, les universités publiques peuvent basculer vers le numérique, pour éviter la propagation du virus ?

Au Sénégal, cela fait déjà plusieurs années qu’il existe des initiatives, en ce qui concerne l’éducation soutenue par le numérique. On parle de e-éducation, e-enseignement, etc., quand le numérique soutient l’éducation, et plusieurs initiatives existent au niveau des établissements publics comme privés au Sénégal. Ces initiatives ont été aussi généralement accompagnées par des opérateurs d’assistance technique. Que ce soit l’Agence universitaire de la Francophonie, au niveau des universités, l’Ifef de l’Organisation internationale de la Francophonie, plus largement pour les écoles. Mais aussi toutes les coopérations bilatérales en matière de formation, qu’elles soient américaines, allemandes, japonaises, luxembourgeoises, etc., accompagnent un certain nombre de projets avec plus ou moins de succès, suite à leur évaluation. On peut citer l’AUF qui accompagne depuis plus de deux décennies maintenant les universités, en ayant formé par un dispositif qu’on appelait ‘’Transfer’’, les universitaires. Dans les formations Transfer, chacun venait avec ses propres cours pour qu’ils soient scénarisés, numérisés et les enseignants sortaient avec des passeports TICE.

En ce concerne l’OIF, l’Initiative de formation à distance des maîtres (Ifadem) est portée par l’Ifef. Elle se déroule dans plusieurs pays y compris le Sénégal. Le Réseau africain de formation à distance (Resafad) date depuis plus de 20 ans au sein du ministère de l’Éducation nationale. Les initiatives endogènes en matière de e-éducation foisonnent, portées par plusieurs organisations y compris sénégalaises. Aujourd’hui, il s’agit d’agréger l’ensemble de ces initiatives réussies à travers une stratégie nationale, basée sur une mutualisation. Seront mutualisées les ressources pédagogiques, les ressources humaines et les ressources financières.

4 days ago

Le CAMES
Nous avons reçu la visite d'une Délégation de l'Agence universitaire de la Francophonie #auf conduite par son Recteur, le Pr Slim Khalbous, pour une redynamisation du partenariat stratégique entre nos 2 Institutions. ... See MoreSee Less
Voir sur Facebook

7 days ago

Le CAMES
𝐋𝐚𝐧𝐜𝐞𝐦𝐞𝐧𝐭 𝐝𝐞 𝐥𝐚 𝐂𝐞𝐫𝐭𝐢𝐟𝐢𝐜𝐚𝐭𝐢𝐨𝐧 𝐝𝐞𝐬 𝐜𝐨𝐦𝐩𝐞́𝐭𝐞𝐧𝐜𝐞𝐬 𝐝𝐞𝐬 𝐞𝐱𝐩𝐞𝐫𝐭𝐬 𝐝𝐞𝐬 𝐩𝐫𝐨𝐠𝐫𝐚𝐦𝐦𝐞𝐬 𝐬𝐭𝐚𝐭𝐮𝐭𝐚𝐢𝐫𝐞𝐬 𝐝𝐮 𝐂𝐀𝐌𝐄𝐒 𝐝’𝐞́𝐯𝐚𝐥𝐮𝐚𝐭𝐢𝐨𝐧 𝐩𝐚𝐫 𝐥𝐞𝐬 𝐩𝐚𝐢𝐫𝐬.Les Programmes statutaires du CAMES d’évaluation par les pairs (Comités Consultatifs Interafricains, Concours d’agrégation) doivent désormais être réalisés par les enseignants-chercheurs et chercheurs qui ont fait préalablement l’objet d’une certification de compétences, tenant compte notamment de la connaissance des mécanismes de fonctionnement de l’Institution, de la maitrise de ses référentiels d’évaluation, des dispositions du Code d’éthique et de déontologie ainsi que l’utilisation de la plateforme virtuelle de gestion des programmes.En savoir plus : www.lecames.org/lancement-de-certification-de-competences-des-experts-des-programmes-statutaires-... ... See MoreSee Less
Voir sur Facebook

1 month ago

Le CAMES
Opportunité à saisir : Concours de recrutement au Master en Développement de 'Université Senghor à Alexandrie en Egypte ... See MoreSee Less
Voir sur Facebook