Joyeux centenaire au Patriarche


A l’occasion de l’hommage rendu à Amadou Makhtar MBOW qui a fêté ses 100 ans, le 20 mars 2021, j’exprime à cette grande icone  intellectuelle africaine mon admiration pour son parcours exceptionnel et sa vision qui ont traversé le 20e siècle.

Premier Africain à avoir dirigé une institution du système des Nations unies, l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (Unesco), de 1974 à 1987, Amadou Makhtar MBOW fait également partie des personnalités qui ont consolidé les bases de la création  du CAMES. Le CAMES lui rend également hommage.

Extrait du Livre « Le CAMES 1968-2018 : Un demi-siècle au service de l’enseignement supérieur et de la recherche en Afrique », Chikouna Cissé (2018).

« Du 22 au 23 janvier 1968, les Chefs d’État de l’Organisation commune africaine et malgache (OCAM) se réunirent à Niamey, au Niger, pour leur sommet qui consacra la naissance officielle du CAMES au travers de la résolution 23 de l’OCAM. Après l’exposé de la délégation du Sénégal préparé par Ahmadou Makhtar Mbow, à propos de la coordination des enseignements supérieurs dans les États de l’OCAM, apparut ce qui suit :

Considérant entre autres nécessités celle de réaliser l’adaptation des programmes d’études de telle manière qu’en répondant aux besoins propres à la communauté africaine et malgache et en permettant de retrouver les traditions authentiques et l’esprit original des civilisations de l’Afrique et de Madagascar, ils constituent un enseignement de valeur et de portée universelles, aboutissant à des diplômes valables de plein droit en France et dans les États africains et malgache d’une part, et admis en équivalence, dans toutes les autres universités du monde d’autre part (recommandation n° 4).

Considérant, poursuit le texte, que cet effort ne sera vraiment productif que si l’on met en place rapidement un minimum de structures permanentes ; conformément aux recommandations de la conférence annuelle des ministres de l’Éducation nationale des pays africains et malgaches en sa session d’avril 1967, sur proposition du Conseil des ministres, l’OCAM au travers de sa résolution 23, demande que soit créé un Conseil africain et malgache de l’enseignement supérieur (CAMES).»


Extrait du témoignage filmé de Amadou Makhtar MBOW sur l’histoire du CAMES

2 months ago

Le CAMES
La Ministre d’État, Ministre des Affaires Étrangères, de l’Intégration Africaine et de la Diaspora, Madame Kandia Camara, représentant le Premier ministre, Chef du Gouvernement, Patrick Achi, a procédé ce jeudi 03 juin 2021, à Abidjan, à l’ouverture officielle des travaux des 37e et 38e sessions du Conseil des Ministres du #CAMES. ... See MoreSee Less
Voir sur Facebook