Prof. Armand Koffi : « Nous travaillons nous aussi à la solution efficace contre ce virus »

Que pensent les chercheurs ivoiriens d’un éventuel traitement à la chloroquine face au coronavirus? Noël Gnagno est allé à la rencontre du Prof. Armand Koffi, Chef de Département de Pharmacie galénique, à l’UFR des Sciences pharmaceutiques et biologiques de l’Université Félix Houphouet Boigny d’Abidjan – Cocody

Présentez -vous !

Je suis Armand Koffi, chercheur et Professeur Agrégé, Pharmacotechnie, Chef de service de la Pharmacie de l’Institut de Cardiologie d’Abidjan et chef du département de pharmacie galénique de l’UFR des sciences pharmaceutiques et biologiques de l’Université Félix Houphouët-Boigny.

Alors que la théorie de l’efficacité de la Chloroquine contre le corona virus fait polémique entre les scientifiques du monde entier, pensez-vous sincèrement qu’elle pourrait-être un moyen efficace d’éradiquer ce virus ?

Alors, parlant de la Chloroquine on ne dira pas éradiquer le virus, car même si l’on parvient à trouver un remède assez efficace contre le virus, ce ne serait pas suffisant pour l’éradiquer. Ce mot englobe une mise en pratique exacte des mesures barrières, déjà pour ne pas propager le virus.
Donc il faut savoir que la chloroquine a longtemps été prescrite dans la prévention du paludisme, mais plus maintenant ! En effet, la chloroquine n’est plus efficace contre le plasmodium falciparum qui est un parasite responsable du paludisme. Cependant, faut dire que concernant les résultats obtenus en chine et même en France, sur l’utilisation de la Chloroquine dans le cadre du traitement des personnes atteintes de covid 19, l’on ne peut pas dire qu’elle n’est pas efficace. Bien évidemment, cette molécule est encore en phase de test vis-à-vis de ce virus ; des tests effectués sur un plus grand nombre de patients, mais surtout sur les différentes phases de cas de covid déjà constatés. Alors on ne pourra que se réjouir de résultats satisfaisants. Disons qu’il est encore bien trop tôt pour crier victoire.

Recommanderiez-vous son utilisation ?

Au vu des résultats déjà obtenus sur le dossier chloroquine dans la lutte contre le covid, nous ne pouvons pas ne pas le prescrire aux patients. Surtout qu’il s’agit pour l’heure d’une des seules trouvailles les plus efficaces dans le traitement de personnes atteintes de corona. Donc nous conseillons aux patients de l’utiliser s’ils en ont la possibilité. Cependant, il faudrait bien évidement que cela se fasse sous la surveillance d’un médecin de sorte à ce que les doses soient respectées.

Quelles mesures préventives recommanderiez-vous ?

Nous connaissons et appliquons déjà la plupart de ces mesures. Rester confiner – se laver régulièrement les mains – porter un masque. Mais surtout le plus important c’est de ne vraiment pas hésiter à se rendre dans un centre de santé, dès qu’on fait un symptôme de la maladie. C’est vraiment important. Cela permettra de ne pas propager le virus. Aussi j’encourage les populations à ne pas stigmatiser ceux qui souffrent du corona virus. Ce n’est en rien une fatalité, ou une honte. Alors continuons tous de respecter les mesures du ministère de la santé.

Pouvons-nous espérer voir l’apparition d’un remède dans les mois à venir ?

C’est l’objectif de tous en ce moment. A l’instar de tous les scientifiques du monde, nous travaillons nous aussi à la recherche de solutions efficaces contre ce virus. Et nous pouvons constater que les chercheurs de ce pays travaillent d’arrache-pied sur cette question avec les différentes trouvailles déjà constater en termes de désinfectant et autres… Et c’est sûr qu’on aura sans doute de bonnes nouvelles dans les jours à venir. Pour l’instant, le seul remède le plus efficace, c’est de respecter les consignes de sécurité

Source : Newsletter UFHB-VPRIT-SRVI N°0051

2 days ago

Le CAMES

Opportunité à saisir : Concours de recrutement au Master en Développement de 'Université Senghor à Alexandrie en Egypte ... See MoreSee Less

Voir sur Facebook

2 weeks ago

Le CAMES

Conférence du Secrétaire Général du CAMES à l'Université Assane Seck de Ziguinchor ... See MoreSee Less

Voir sur Facebook

2 months ago

Le CAMES
Voir sur Facebook