UEMOA-UNESCO-CAMES : Formation à la mise en place des dispositifs d’assurance qualité, par visioconférence


Du 12 au 23 octobre 2020, l’UEMOA organise, en partenariat avec l’UNESCO et le CAMES, une série d’ateliers en format webinaire sur l’Assurance qualité de l’enseignement supérieur et de la recherche. L’ultime objectif de ces ateliers est la consolidation des acquis, la cohérence des initiatives et la mutualisation des ressources dans le domaine de l’Assurance qualité. Au total, deux (2) ateliers en ligne répartis sur cinq (5) jours chacun seront organisés respectivement du 12 au 16 et du 19 au 23 octobre 2020.

Intervenant à l’occasion de la cérémonie officielle de lancement de ces ateliers, le Secrétaire Général du CAMES, Pr Bertrand MBATCHI, a salué et manifesté l’adhésion du CAMES à cette initiative commune, qui vise à renforcer les capacités des acteurs de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation, secteurs reconnus comme essentiels pour le développement économique et social des pays. Il a par ailleurs salué le soutien inestimable que l’UEMOA apporte directement aux institutions de l’enseignement supérieur et de la recherche, mais également au CAMES, organisme intergouvernemental d’harmonisation des politiques d’enseignement supérieur dans 19 pays subsahariens.

Le Pr Bertrand MBATCHI a profité également de la tribune qui lui a été offerte pour interpeller l’UEMOA et l’UNESCO afin qu’ils renforcent  le plaidoyer du CAMES engagé depuis 2012, en vue de doter les  pays d’infrastructures numériques adéquates en soutien aux institutions d’enseignement supérieur et de recherche.

Contexte et justification de  la formation à la mise en place des dispositifs d’assurance qualité

L’enseignement supérieur et la recherche scientifique sont d’une importance majeure pour le développement à long terme des sociétés. Les institutions d’enseignement supérieur et de recherche sont vitales pour assurer la recherche et la formation des chercheurs. Elles contribuent à la production de connaissances et à l’innovation pour répondre aux besoins socio-économiques. 

Au niveau mondial, sous l’Objectif de Développement Durable 4 (ODD 4) portant sur l’inclusion, l’équité, l’éducation de qualité, les possibilités d’apprentissage tout au long de la vie pour tous, la cible 4.3 stipule clairement que « d’ici à 2030, il faut faire en sorte que les femmes et les hommes aient tous accès dans des conditions d’égalité à un enseignement technique, professionnel et tertiaire, y compris universitaire, de qualité et d’un coût abordable. ». En sa qualité d’unique agence des Nations Unies dotée d’un mandat dans le domaine de l’enseignement supérieur, l’UNESCO encourage le renforcement des capacités en assurance qualité (AQ) dans l’enseignement supérieur au niveau l’espace UEMOA. Contrairement aux agendas précédents, tels que les OMD, l’Éducation Pour Tous, les ODD font référence de façon explicite à l’enseignement supérieur notamment pour son rôle en faveur de l’apprentissage tout au long de la vie. Sans une pleine participation et engagement de l’enseignement supérieur à ces ODD, les objectifs ne seront pas atteints. 

Conscient de ce fait, le CAMES, l’un des acteurs majeurs de la réforme, assure la coordination de l’ODD4 pour l’Enseignement supérieur au niveau de son espace. L’UEMOA, pour sa part, dans le cadre de l’application de la Directive n° 03/2007/CM/UEMOA du 04 juillet 2007 portant adoption du système LMD ne fait pas exception dans la mesure où elle fait de la qualité le pilier principal de la réforme, notamment en son article 7 qui stipule que la Commission accompagne le processus de mise en place de systèmes nationaux d’évaluation.

Ce mouvement vers une économie régionale intégrée dans un monde globalisé et concurrentiel passe inéluctablement par le renforcement de son capital humain. Par conséquent, le développement et la modernisation de l’enseignement supérieur et la recherche représentent un enjeu crucial pour les gouvernements de l’espace UEMOA dans la mesure où tous les États membres se sont résolument engagés dans l’émergence économique et sociale. De ce fait, il faut donc s’assurer que tous les États disposent des capacités pour répondre aux défis actuels et ceux des décennies à venir.  Or les systèmes d’enseignement supérieur et de recherche de l’espace UEMOA sont toujours confrontés à des difficultés qui les empêchent de jouer pleinement leurs rôles, en dépit des efforts réalisés par les États et les acteurs impliqués. La faiblesse de la production scientifique, le sous-équipement chronique des laboratoires de recherche, l’émiettement de l’offre de formation et de recherche, l’inadéquation des formations aux besoins du marché de l’emploi, le mode de financement des centres de recherche, l’explosion des établissements privés d’enseignement supérieur sans une véritable régulation figurent parmi les facteurs qui entravent le développement cohérent et harmonieux de l’espace universitaire UEMOA.

Avec la publication des référentiels Qualité par le CAMES, et l’appui de partenaires tels que la Commission de l’UEMOA et l’UNESCO, les outils permettant d’accompagner les institutions d’enseignement supérieur et de recherche sont désormais disponibles pour ancrer la culture d’assurance qualité au sein des institutions universitaires africaines. L’étape suivante et non moins importante est d’internaliser cette nouvelle approche en formant les acteurs à l’utilisation de ces nouveaux outils afin que leur exploitation soit optimisée. 

Cette initiative conjointe UNESCO-UEMOA-CAMES est en résonance avec la Recommandation n° 04/98/CM/UEMOA du 24 septembre 1998 relative à la mise en œuvre d’actions communes en matière d’enseignement supérieur, de recherche scientifique et de formation professionnelle au sein de l’UEMOA. D’ores et déjà, la Commission de l’UEMOA accompagne la mise en œuvre de la démarche d’assurance qualité dans les États à travers deux (2) actions principales :

  • L’accompagnement dans l’implémentation de la démarche qualité ;
  • L’accompagnement des dispositifs de gouvernance des universités.

L’initiative UNESCO-UEMOA-CAMES vise à capitaliser les acquis de l’édition 2019 des Ateliers Assurance Qualité qui ont permis de renforcer les capacités de 116 experts, scientifiques et universitaires. L’enseignement supérieur et la recherche scientifique sont sous-tendus par une exigence de rigueur et de clarté dans les concepts et les méthodes, dans l’élaboration des offres de formation, des programmes de recherche, mais aussi dans l’évaluation institutionnelle des établissements d’enseignement supérieur. Cette exigence éthique implique d’accompagner les Etats et les universités et de les soutenir dans leurs efforts pour dispenser des enseignements et produire des recherches de qualité. De surcroît, en raison des renouvellements des scientifiques et des universitaires au sein des institutions universitaires et des structures d’assurance qualité, le déploiement de ce type d’atelier à intervalles réguliers s’avère nécessaire pour maintenir la qualité dans les universités de l’espace UEMOA.

4 hours ago

Le CAMES
Lancement de la plateforme Alumni CAMES : alumni.lecames.org/ ... See MoreSee Less
Voir sur Facebook

3 weeks ago

Le CAMES
A ne pas rater. Rendez-vous le 14 avril 2021 de 11h00 à 13h00 GMT ... See MoreSee Less
Voir sur Facebook

3 weeks ago

Le CAMES
Certification de compétences des experts des programmes statutaires du CAMES d’évaluation par les pairsPour en savoir plus : www.lecames.org/certification-de-competences-des-experts-des-programmes-statutaires-du-cames-deva... ... See MoreSee Less
Voir sur Facebook