Fin de l’atelier d’appropriation des référentiels qualité du CAMES, les satisfécits


Une centaine de participants issus des institutions publiques et privées d’enseignement supérieur du Bénin, du Burkina, du Congo, de la Côte Ivoire, de l’Égypte, de la France, du Gabon, de la Guinée, du Mali, du Maroc, du Niger, du Sénégal, du Tchad et du Togo ont pris part à un atelier en ligne, d’appropriation des référentiels qualité et du guide d’auto-évaluation, organisée par le CAMES les 6 et 7 avril 2021, en prélude à la 36e session du Programme de reconnaissance et d’équivalence des diplômes (PRED-CAMES).

Cet atelier aura permis de renforcer les capacités des personnes ressources des institutions d’enseignement supérieur et de recherche, d’une part, pour une appropriation en vue d’une autoévaluation institutionnelle et des offres de formation aussi bien en présentiel qu’à distance, et d’autre part, pour les outiller à la rédaction du rapport d’auto-évaluation, dans la perspective d’une évaluation externe.

La formation a été dispensée par deux experts du CAMES, les Professeurs Isabelle Adolé GLITHO de l’Université de Lomé, et Geneviève BARRO épouse KABRE, de l’Université Thomas Sankara du Burkina Faso qui ont participé activement à l’élaboration du guide d’évaluation, à plusieurs missions d’évaluation du CAMES et qui possèdent une parfaite connaissance des systèmes d’enseignement supérieur et de recherche de l’espace CAMES.

À l’issue de la cérémonie, Geneviève BARRO épouse KABRE, l’une des experts formateurs a livré ses impressions à la rédaction du Lundi CAMES


Pr Geneviève BARRO, épouse  KABRE, Professeur Titulaire en Mathématiques, Mathématiques Appliquées, Modélisation, Analyse et Simulation Numérique. Experte en Assurance Qualité et en Numérique Éducatif  à l’Université Thomas SANKARA – Burkina Faso

Professeur BARRO, pouvez-vous nous dire en quelques mots comment s’est déroulée la formation ?

Merci de nous donner une opportunité pour parler de l’assurance qualité en général et en particulier du PRED,  dans nos IESR de l’espace CAMES et d’ailleurs. Cet atelier de formation en ligne pour l’appropriation des outils qualité du CAMES et du guide d’autoévaluation sur la base des référentiels du CAMES, a vu un engouement avec près de 137 référents des IESR privés et publiques de 14 pays de l’espace CAMES, de la France et du Maroc. En cohérence avec les objectifs de l’axe 4 du Plan stratégique de développement du CAMES (PSDC, 2020-2022) consacré à l’assurance qualité, cette formation a visé à (i) outiller les personnes ressources des institutions d’enseignement supérieur et de recherche, (ii) renforcer leurs capacités, d’une part, pour l’autoévaluation institutionnelle et des offres de formation aussi bien en présentiel qu’à distance, et d’autre part,  pour les outiller pour la rédaction du rapport d’autoévaluation. Globalement, elle a visé à familiariser les participants avec l’ensemble des outils que le CAMES a mis en place depuis 2014, pour accompagner les établissements d’enseignement supérieur et de recherche ainsi que  les pays dans la mise en œuvre de la démarche qualité. Les référents étaient bien motivés et ont se sont beaucoup intéressés au programme d’assurance qualité du CAMES en général et en particulier au programme PRED car soucieux de faire accréditer leurs offres de formations par le CAMES.

Pensez-vous que les Référents formés sont repartis satisfaits, bien outillés pour réussir l’autoévaluation des offres de formation de leurs établissements ?

Absolument. Les référents ont beaucoup participé, posé beaucoup de questions et ont eu toutes les réponses aux questions posées. De plus, diverses ressources disponibles sur le site du CAMES, ont été mises à leurs dispositions pour les accompagner dans l’assurance qualité et au PRED. Ils ont confirmé être satisfaits de la formation.

Avez-vous des recommandations à l’endroit des IESR candidats au PRED-CAMES ?

Les IESR candidats au PRED doivent tout d’abord s’approprier les différents documents mis à leur disposition : (i) Le guide méthodologique de l’autoévaluation sur la base des référentiels du CAMES, (ii) Le référentiel  qualité de l’évaluation des offres de formation en présentiel  et  Outil d’aide à l’évaluation des offres de formation en présentiel, (iii) Le référentiel  qualité de l’évaluation des offres de formation distance  et  Outil d’aide à l’évaluation des offres de formation à distance, (iv) Le référentiel  qualité de l’évaluation institutionnelle. Les IESR devront ensuite créer un comité de pilotage de l’autoévaluation, conformément aux recommandations du guide méthodologique de l’autoévaluation sur la base des référentiels du CAMES, dont le rôle est de faire l’autoévaluation, rédiger le rapport, réunir toutes les preuves demandées et déposer le dossier PRED sur la plateforme CAMES, en respectant les délais donnés.

Que préconisez-vous au CAMES pour améliorer les prochains ateliers ?

Pour améliorer les prochains ateliers, le CAMES pourrait envoyer à l’avance les différents documents ci-dessus cités aux référents des IESR, afin qu’ils les lisent, se l’approprient, et préparent leurs questions et préoccupations avant l’atelier. Certes, ces documents sont sur le site du CAMES, mais fort est de reconnaître que beaucoup ne le savent pas ou ne les lisent pas.

Votre dernier mot ?

Je remercie Monsieur le Secrétaire Général du CAMES et toute son équipe, de nous avoir fait confiance, ma collègue et moi, pour assurer cette formation. Permettez-moi également, de les féliciter pour leur vision très futuriste et surtout des grands résultats obtenus dont nous bénéficions tous. 6e Secrétaire Général du CAMES, le Pr Bertrand MBATCHI (Gabon) a doté la CAMES, pour la première fois de son existence, d’un plan stratégique devant lui permettre d’agir sur le futur, d’amplifier particulièrement sa dimension de conseil, mais aussi d’affirmer son rôle de leader dans l’intégration des systèmes d’enseignement supérieur et de recherche. Le premier Plan stratégique de développement du CAMES (PSDC 2015-2019) a développé  7 axes et 71 actions. Il a été évalué. Ces actions ont contribué à donner, plus que par le passé, une meilleure visibilité au CAMES et une place dans le concert des Institutions légitimes, en charge des questions de l’enseignement. Le  deuxième plan stratégique de développement du CAMES (PSDC 2020-2022) se décline en 7 axes stratégiques complémentaires, 33 objectifs spécifiques et 83 actions concrètes. Toutes adossées au code d’éthique et de déontologie du CAMES, les actions proposées confirment l’engagement fort de s’attaquer aux problématiques prioritaires et transversales (i) de l’assurance qualité (ii) de l’appropriation et de l’utilisation intelligente du numérique (iii) d’un impact accru de la recherche organisée en réseau, au bénéfice des États membres (iv) du rôle de conseil et de veille du CAMES en matière de promotion d’enseignants chercheurs et des chercheurs, (v) des outils pédagogiques et des offres de service, ainsi que (vi) de la nécessité de sanctuariser les partenariats et de bien communiquer. Notre atelier de formation est en cohérence avec les objectifs de l’axe 4 du Plan stratégique de développement du CAMES (PSDC, 2020-2022) consacré à l’assurance qualité : Renforcement de la démarche qualité dans toutes les activités et programmes du CAMES ainsi que dans les Établissements et Centres de recherche des pays membres. Tout en encourageant les IESR privées et surtout publiques dans la démarche qualité de façon générale, à travers les six référentiels qualité du CAMES, et au PRED en particulier, je fonde l’espoir que nous aurons de très bons résultats au PRED 2021.

Je vous remercie.

2 weeks ago

Le CAMES
Cérémonie officielle de lancement de la plateforme Alumni CAMES Lien du site : alumni.lecames.org/youtu.be/t5gX8Md51MQ ... See MoreSee Less
Voir sur Facebook

2 weeks ago

Le CAMES
Lancement de la plateforme Alumni CAMES : alumni.lecames.org/ ... See MoreSee Less
Voir sur Facebook